Transhumances

Passe-murailles, film

Paterson, film

Peinture américaine, exposition

Une autre justice, documentaire TV

Vers la tendresse, film

Exposition Odilon Redon à Bordeaux

Le Mystère Jérôme Bosch, film

Neruda, film

Sans filtre, théâtre

Surveillance électronique

Tromelin, l île aux esclaves oubliés, exposition

Fais de beaux rêves, film

Jackie, film

LA LA LAND, film

La chute

Le roman « la chute » d’Albert Camus (1956) est fréquemment mentionné actuellement dans les articles de journaux et les émissions de télévision.

Cet engouement est peut-être dû au jeu de massacre auquel on assiste dans le cadre de la campagne présidentielle en France. Tour à tour, les citoyens ont été témoins de la chute de François Hollande, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Manuel Valls, François Fillon.

LA LA LAND

LA LA LAND, film de Damien Chazelle, est en passe de gagner plusieurs oscars. Et c’est mérité.

LA LA LAND est d’abord un hommage à la ville de Los Angeles (L.A.). Le film s’ouvre sur un gigantesque embouteillage sur une bretelle d’autoroute. Mais on est loin de la désespérance comique de Fellini Roma. C’est une explosion de joie et de vitalité lorsque les automobilistes sortent de leurs véhicules et s’engagent dans une chorégraphie débridée : la caméra elle-même virevolte, plonge et rebondit. La congestion urbaine devient réjouissance.

Plus haut que la mer

Dans « più alto del mare » (2012), Francesca Melandri raconte la rencontre d’un homme et d’une femme venus visiter un proche dans une prison de haute sécurité en Italie pendant les années de plomb.
La prison a été construite sur une île. Le cadre serait bucolique, baigné de soleil et imprégné de fragrances végétales, si n’y avaient été regroupés, dans des conditions carcérales sévères, des terroristes et des assassins récidivistes.