Category Archives: Actualité

Et Trump abdiqua face au coronavirus

Le New York Times a publié le 18 juillet un article intitulé « Au cœur de l’échec de Trump, la course pour abandonner le leadership face au virus » (« Inside Trump’s failure, the rush to abandon leadership role on the virus »).

 « On peut trouver la source de l’incapacité de la nation à contrôler la pandémie à mi-avril, lorsque la Maison Blanche embrassa les projections exagérément roses pour proclamer victoire et tourner la page », lit-on dans cet article corédigé par cinq journalistes du quotidien.

Réduire la population carcérale : une occasion historique

Des dizaines d’organisations impliquées dans les prisons et plusieurs centaines de personnalités ont adressé au Président de la République une lettre ouverte lui demandant de profiter de l’occasion historique ouverte par la crise sanitaire pour réduire la population carcérale et développer les peines alternatives à la détention.

« Monsieur le Président, pour la première fois depuis près de vingt ans, il y a en France moins de prisonniers que de places de prison. Conséquence d’une crise sanitaire sans précédent, ce qui était hier impossible est devenu réalité : en deux mois, le nombre de personnes détenues a été réduit de plus de 13 500.

L’homme qui aimait les chiens

Dans « l’homme qui aimait les chiens » (2009), l’écrivain chilien Leonardo Padura raconte les destins croisés de Léon Trostki depuis son exil jusqu’à son assassinat au Mexique, de son assassin Ramón Mercader et d’Iván Cardenas Madurell, un Cubain séduit dans sa jeunesse par l’idéal révolutionnaire, devenu un écrivain frustré et désespéré.

En 1977, Iván Cardenas rencontre sur une plage de La Havane un homme étrange qui se promène avec deux lévriers russes. Iván travaille comme correcteur dans un magazine vétérinaire. La conversation s’engage sur la présence de ces chiens inhabituels sur le territoire cubain. L’homme a besoin de parler. Il est miné par une grave maladie, ses jours sont comptés. Il livre à Iván l’histoire d’un homme qu’il présente comme son ami : Ramón Mercader, l’assassin de Trotski.