Category Archives: Cinéma

Ma vie avec Liberace

Arte TV a récemment diffusé « ma vie avec Liberace », téléfilm de Steven Soderbergh (2013) avec Michael Douglas et Matt Damon dans les rôles principaux.

Peu connu en France, le pianiste Liberace (prononcer Liberatchi) fut aux Etats-unis un virtuose du Boogie-woogie, le pianiste le mieux payé à son époque. Lorsque commence le film, en 1977, il a 58 ans. Il se produit à Las Vegas dans la salle de spectacles d’un hôtel de luxe. Son style est totalement kitsch : invraisemblables costumes de scène, candélabres, pianos peints de couleurs criardes.

Les heures sombres

« Les heures sombres », film de Joe Wright avec Gary Oldman dans le rôle principal, raconte quelques semaines de la vie de Winston Churchill en mai 1940 lorsque, devenu premier ministre, il engagea son pays dans la résistance à l’invasion nazie, quel qu’en fût le prix.

« Transhumances » a consacré une note de lecture à la biographie de Churchill par Norman Rose. Selon le leader travailliste Aneurin Bevan, le plus grand talent de Churchill était de « persuader les gens de ne pas regarder les faits ». Il commit pendant sa vie d’innombrables erreurs stratégiques. Mais en 1940–1941, lorsque l’armée française fut détruite et qu’on s’attendait à une invasion de l’Angleterre par Hitler, son refus de regarder la réalité en face, sa capacité à galvaniser les foules tout en ne leur promettant que du sang et des larmes, son personnage d’hédoniste tranquille et obstiné au milieu de la déroute sauvèrent la Grande Bretagne, et toute l’Europe avec elle, de l’horreur nazie.

Les pieds dans le tapis

Arte TV a récemment diffusé un délicieux film humoristique, « les pieds dans le tapis » de Nader Homayoum, entre Téhéran et Brive la Gaillarde.

L’entreprise de production et de commercialisation de tapis de la famille Farshtchi bat de l’aile. Les salariés, non payés depuis des mois, sont en grève pour réclamer, humblement, leur dû. Les clients chinois s’impatientent. Le fils du propriétaire, Mordeza (Babak Hamidian) fait ce qu’il peut en l’absence de son père, parti faire des bains de boue en Corée.