Category Archives: Economie

Le Trésor britannique demande l’avis de la « communauté Bitcoin »

Le Trésor britannique a décidé de demander conseil auprès de la « communauté Bitcoin » sur l’avenir de cette monnaie virtuelle.

 « Transhumances » s’est interrogé en février dernier sur l’avenir du Bitcoin, cette monnaie virtuelle créée par, et circulant entre, des opérateurs au moyen de puissants ordinateurs interconnectés qui gèrent les transactions et leur sécurité.

Famine au Sud, malbouffe au Nord

Dans « Famine au Sud, malbouffe au Nord, comment le bio peut nous sauver » (Éditions Nil, 2012), l’agronome Marc Dufumier estime qu’il sera possible de nourrir 9 milliards d’humains en 2050 à condition de mettre le cap sur l’agrobiologie.

 « Transhumances » s’était fait l’écho en mai 2010 d’une interview de Marc Dufumier par Télérama. Il mettait en évidence l’impasse dans laquelle l’agriculture française est engagée. L’agro-industrie et la grande distribution ont imposé aux agriculteurs une spécialisation excessive : là où autrefois, le paysan optimisait son terroir en combinant cultures et élevage et en choisissant les espèces végétales et animales les mieux adaptées, il tend à ne cultiver qu’une variété de blé ou à n’élever qu’une race de bovins. La terre doit, vaille que vaille, s’adapter à la production qu’on lui impose. Et ceci nécessite une quantité croissante d’engrais chimiques et de produits phytosanitaires.

Le Bitcoin a-t-il un avenir ?

La monnaie virtuelle expérimentale Bitcoin a fait récemment parler d’elle dans la presse. « Transhumances » fait le point.

 En octobre 2013, le Gouvernement américain a fait fermer le site Internet Silk Road, qui permettait d’acheter des drogues interdites avec, comme moyen de paiement exclusif, la monnaie virtuelle Bitcoin. En décembre, la Banque de France publiait une note qui alertait sur les dangers de cette monnaie. En janvier était arrêté à l’aéroport JFK de New York Charlie Shrem, 24 ans, vice-président de la Bitcoin Fundation, sous l’accusation de blanchissement d’argent et de complicité de trafic de drogue. Enfin, en février, plusieurs sites spécialisés dans la conversion de Bitcoins en devises officielles suspendaient les opérations en raison d’attaques de pirates informatiques (« hackers »).