Inimaginable

La dégradation du rating AAA des Etats-Unis par Standard & Poors : inimaginable.

 La panique des marchés financiers, à peine quelques jours après un sommet de la zone Euro destiné à sauver la monnaie unique : inimaginable. Le blocage institutionnel des Etats-Unis, pris en otages par la furie antiétatique de la Tea Party : inimaginable. La réduction, pour la première fois, de leur budget militaire : inimaginable.

  Un « défaut » de l’Italie ou de l’Espagne sur leur dette : inimaginable. La recommandation d’économistes de renom de laisser filer l’inflation pour renouer avec la croissance et payer les dettes : inimaginable.

 Il va nous en falloir, de l’imagination, pour réduire en douceur les déséquilibres financiers et les bulles spéculatives, pour renouer avec une croissance équitable et respectueuse de l’environnement, pour réconcilier les opinions publiques et leurs dirigeants, pour avancer avec confiance malgré les fondamentalismes et les populismes !

 Un homme en orbite autour de la terre. C’était inimaginable. Il y a cinquante ans, pourtant, Gagarine…