A Bristol, Isambard Kingdom Brunel

 

Statue de Brunel dans le quartier de Temple à Bristol. Photo "transhumances"

Bristol doit à l’ingénieur Isambard Kingdom Brunel (1806 – 1859) plusieurs réalisations dont elle s’enorgueillit.

 A l’extrémité du joli quartier résidentiel de Clifton, le Pont Suspendu enjambe les gorges de la rivière Avon. Il fut conçu par Brunel, mais construit cinq ans après sa mort.

 

Clifton Suspension Bridge. Photo "transhumances"

Dans la zone portuaire de Spike Island, un musée a été construit autour du navire SS Great Britain. Son histoire est peu banale. Il fut conçu par Brunel selon des principes révolutionnaires : la coque serait en fer et non plus en bois ; la propulsion se ferait par hélice et non par roues à aubes. Il fut lancé en 1843. A partir de 1852 et pour trente ans, il transporta des émigrants en Australie. Après une brève période d’utilisation comme cargo, il termina sa vie commerciale dans les Iles Falkland.

 En 1970, la coque du navire fut ramenée à Bristol à bord d’un ponton. Un parcours est aujourd’hui organisé pour les visiteurs. Il inclut une visite au fond de la cale sèche qui permet d’admirer la coque du navire, une exposition retraçant son histoire et une promenade à bord où l’on voit ses machines ainsi que des cabines et communs reconstitués.

 Un aspect intéressant est la transformation que l’on fit subir au navire en 1882 pour l’utiliser comme cargo. On substitua ses mâts d’origine par d’autres plus élevés, capables de soutenir une voilure plus large. Ceci permettait, par vent favorable, de naviguer à la voile plutôt qu’à la vapeur. En quelque sorte, le SS Great Britain tournait partiellement le dos aux énergies fossiles et adoptait de nouveau une énergie renouvelable. En cela aussi et à son corps défendant il préfigurait l’avenir.

Proue du SS Great Britain. Photo "transhumances".