Moonlight

Dans Moonlight, Oscar du meilleur film 2017, Barry Jenkins retrace la trajectoire d’un homme qui tente de construire sa vie dans un quartier chaud de Miami.

Chiron est fils unique de Paula (Naomie Harris). Il a neuf ans dans la première période du film. Sa mère le met régulièrement à la porte pour recevoir dans son lit des clients qui lui donneront l’argent nécessaire pour acheter sa dose de cocaïne. Un couple du quartier, Juan (Mahershale Ali) et Teresa (Janaelle Monáe) se prennent d’affection et le recueillent. En Juan, le garçon trouve le père qu’il n’a jamais eu. Pourtant, celui-ci est le dealer du quartier, le fournisseur de drogue qui pourrit la vie de sa mère et la sienne.

Adolescent, Chiron hésite sur son identité sexuelle. Son attraction pour Tim, son meilleur ami, lui révèle son homosexualité. Plutôt freluquet, il devient la risée et la cible de camarades machos. Il se révolte en fracassant le crâne du chef de bande. Il finit en maison de correction.

Alex R. Hilbert et Mahershale Ali

Adulte, Chiron n’a plus rien d’un gringalet. La pratique de la musculation a fait de lui un athlète qui impressionne. Il s’est glissé dans le personnage de Juan, qui est décédé. Il adopte le même look, bandana sur la tête, grosse voiture. Il exerce le même métier : dealer, parrain de tout un quartier. Mais il n’est pas heureux. La relation avec sa mère, qu’il a haïe pour l’avoir tant abandonné, reste compliquée. Il vit seul, il ne se laisse toucher par aucun homme. La carapace qu’il s’est construite pour se protéger d’un monde hostile est trop épaisse.

Un personnage à part entière de ce très beau film, c’est le silence. Enfant, adolescent puis adulte, Chiron est un taiseux. Son mutisme le retranche d’un environnement trop hostile, amortit les coups reçus, jette un voile épais sur sa culpabilité. Il lui permet de ne pas perdre totalement espoir. Il l’étouffe aussi.

Janaelle Monae et Alex R. Hilbert

La lune joue un rôle primordial. À sa lumière (moonlight), dit Juan, la peau des noirs paraît bleue, les faisant ainsi échapper à la malédiction de la négritude. C’est elle qui permet de voir au plus profond de la nuit. C’est exactement le projet de ce film : faire voir au spectateur les hommes et femmes de ce quartier maudit de Liberty, qui se débattent avec leur destin.

Les acteurs sont formidables : Alex R. Hilbert (Chiron enfant), Ashton Sander (adolescent), Trevante Rhodes (adulte). Marheshal Ali a obtenu un Oscar.  À mentionner aussi Andre Holland dans le rôle de Kevin adulte, qui parviendra peut-être à fendre l’armure qui immunise Chiron des coups, mais l’empêche de vivre vraiment.

Trevante Rhodes et Andre Holland