Transhumances

Les heures sombres, film

De sas en sas, film

Les fourberies de Scapin, théâtre

Je voulais juste rentrer chez moi, film

3 Billboards, film

Eglise Saint Bruno à Bordeaux

Phantom Thread, film

L Apparition, film

En Algarve

la forme de l eau, film

Hawking, la tête dans les étoiles, film

Patria o muerte

Le roman « Patria o Muerte » d’Alberto Barrera Tyszka, traduit en français sous le titre « les derniers jours du Commandant » raconte l’étrange atmosphère qui régna au Venezuela à partir de la révélation du cancer du président Hugo Chavez en juin 2011 jusqu’à son décès le 18 février 2013.

Au pouvoir depuis 1999, Chavez « avait refondé l’Etat et le pays comme un système que ne fonctionnait qu’en tournant autour de lui, en prononçant son nom ». Sa maladie, et son mutisme alors qu’il était autrefois capable de parler des heures à des foules hypnotisées, créa un vide vertigineux. Le pays, dit Barrera Tyszka, s’était transformé en salle d’attente, en couloir d’hôpital bruissant de rumeurs et de questions.

Monsieur Paul

France 5 a récemment diffusé « Monsieur Paul », téléfilm d’Olivier Schatzky (2016) consacré à la traque du milicien Paul Touvier par un journaliste de l’Express en 1972.

En 1972, Klaus Barbie, le Nazi surnommé « le boucher de Lyon » est démasqué en Argentine. Barbie travaillait étroitement avec les services du régime de Vichy et avec la Milice. Son principal contact était un français, Paul Touvier.

La Communauté

Dans « La Communauté » (Albin Michel), les journalistes Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin brossent le portrait de la ville de Trappes, autrefois laboratoire du communisme français, aujourd’hui laboratoire de groupes islamistes.

Trappes n’est pas une ville quelconque. Elle est la commune populaire du département des Yvelines. Pendant les trente-glorieuses, les usines automobiles de la vallée de la Seine y logeaient les immigrés qu’ils faisaient venir de leur village. La SNCF était un employeur important, en raison de la gare de triage. La ville accueillit un bon nombre d’habitants du bidonville de Nanterre lors qu’il fut détruit.