Tag Archives: Comprendre

L’ombre du monde

« L’ombre du monde, une anthropologie de la condition carcérale », livre de Didier Fassin (Le Seuil, 2015) est probablement l’ouvrage le plus complet à disposition de ceux qui, professionnels ou bénévoles, sont appelés à fréquenter la prison.

« Il est peu d’expériences humaines aussi riches et intenses que celle du monde carcéral, y compris pour le chercheur qui, ne faisant que le traverser sans être du côté de ceux que l’on garde ou de ceux qui les gardent, n’en est pas moins affecté par les solitudes, les détresses, les rigueurs, les violences, les injustices, mais aussi les joies, les fiertés, les solidarités, les amitiés, les mots et les gestes de sollicitude et de respect. » Le visiteur que je suis pourrait souscrire mot pour mot à cette déclaration de Didier Fassin.

Biomimétisme

Dans « biomimétisme, quand la nature inspire des innovations durables » (1997, édition française par Rue de l’Échiquier, 2011), Janine M. Benyus se fait l’avocate d’un changement radical de notre approche de la technologie : au lieu de tenter de maîtriser la nature en la violentant, l’humanité ferait mieux d’apprendre de savoir-faire qui, dans la nature, ont mis plus de trois milliards d’années à se constituer en douceur ?

Ce qui est remarquable dans son travail, c’est qu’elle est allée à la rencontre de scientifiques qui, dans l’alimentation, l’énergie ou encore la fabrication de matériaux, observent les processus à l’œuvre dans la nature et parviennent à les copier pour produire sans piller les ressources de la planète.

Drogues et prison

L’Observatoire International des Prisons vient de publier dans sa revue Dedans Dehors un passionnant dossier intitulé « Drogues et prison, décrocher du déni ».

Le déni agit sur la société française comme une drogue. On agit comme si la guerre contre la drogue, initiée dans notre pays par la loi du 31 décembre 1970 criminalisant l’usage illicite de substances vénéneuses pouvait être gagnée.