Tag Archives: Oliver Saks

Musicophilia

Dans Musicophilia, le neurologue Oliver Saks explore, selon de multiples angles d’approche, les relations qui existent entre le cerveau et la musique.

 « Transhumances » a récemment publié une note de lecture du livre de Pierre Lemarquis « Sérénade pour un cerveau musicien ». L’ouvrage d’Oliver Saks a un parti-pris davantage scientifique : l’apparat critique (notes et bibliographie) occupe un bon tiers du volume. Mais il fait la part belle à des expériences de patients, y compris les siennes propres en tant que sujet à des hallucinations médicales. Cela donne à son livre une exceptionnelle épaisseur humaine. Il touche aussi à des interrogations philosophiques : que reste-t-il du « soi » lorsqu’une maladie dégénérative du cerveau ôte la mémoire d’événements survenus il y a seulement quelques secondes ? Quelle est la personnalité d’un être que la musique habite de manière obsessionnelle et exclusive ?

Sérénade pour un cerveau musicien

« Sérénade pour un cerveau musicien », livre du neurologue Pierre Lemarquis (Odile Jacob, poches Sciences, 2009), est un ouvrage inclassable, à la fois vulgarisation scientifique sur la manière dont le cerveau interagit avec la musique, et hymne passionné à la gloire de la musique.

 La sérénade de Pierre Lemarquis répond à plusieurs questions : existe-t-il un cerveau musicien ? La musique est-elle apparue avant le langage ? Par quel mécanisme la musique active-t-elle les fonctions émotionnelles, mémorielles et cognitives du cerveau ? Comment la musique génère-t-elle de l’empathie et du lien social ? La musique peut-elle aider les personnes qui ont subi un choc dévastateur de leur vie personnelle et sociale à rebondir ? Est-elle un outil de résilience ? Et peut-elle ralentir le vieillissement du cerveau ?