Tag Archives: Passionner

Dans le vent violent de l’histoire

J’ai été passionné par l’autobiographie de Zoltan Veress, né en 1932 à Budapest et mort en 2010 à Bruxelles. Son titre : « Dans le vent violent de l’histoire, Parcours d’un enfant de la révolution hongroise » (Les éditions de Paris, 2011)

 L’ouvrage comporte deux parties. La première, « un enfant du Danube », couvre les 24 premières années de la vie de Zoltan, de sa naissance à la révolution hongroise et sa fuite en Belgique. La seconde, « Retourner la peau du destin » raconte ses études universitaires en parallèle de mille petits boulots et l’accomplissement de son projet de vie : devenir psychanalyste.

8 days a week

Arte TV a récemment diffusé « 8 days a week » (8 jours par semaine), documentaire réalisé par Ron Howard en 2016 sur l’émergence des Beatles comme un phénomène musical et social mondial.

 Le film couvre la période de 1962 à 1966. Les Beatles, qui ont commencé leur carrière dans les clubs de Liverpool et de Hambourg, confient leur carrière à un manager, Brian Esptein. Ils rencontrent celui qui les accompagnera comme directeur artistique, George Martin et enregistrent leur premier disque, Love Me Do, en 1962.

La passion de la fraternité BEETHOVEN

Dans « la passion de la fraternité BEETHOVEN » (Stock Fayard, 2021), Erik Orsenna rend hommage au compositeur allemand, pour le deux-cent-cinquantième anniversaire de sa naissance.

 Ludwig van Beethoven naquit à Bonn le 16 décembre 1770 dans une famille d’origine flamande (son patronyme signifie « champ de betteraves » et le « van » n’est pas un attribut de noblesse), négociante en vin de son état et musicienne de père en fils. Bonn, dit Orsenna, était un endroit du monde qui considérait, avant Nietzsche, que « sans musique, la vie serait une erreur, une fatigue, un exil ».