Tag Archives: Se relever

La justice réparatrice, une justice nouvelle enracinée dans la tradition africaine

Dans « La justice réparatrice. Une justice nouvelle enracinée dans la tradition africaine » (L’Harmattan, 2021) Thérèse de Villette propose au lecteur un véritable manuel de la justice réparatrice, entrée sous le nom de « justice restaurative » dans la législation française en 2014.

Le titre du livre peut laisser penser que la justice réparatrice trouve ses racines en Afrique. En réalité, elle s’est développée principalement au Québec, où Thérèse de Villette l’a pratiquée avant de réaliser, en Côte d’Ivoire, deux programmes : des rencontres détenus-victimes dans une prison d’Abidjan ; des rencontres offenseurs-victimes dans un village de l’est du pays, où la guerre civile avait laissé de graves traumatismes.

Les réfugiés et leurs traumatismes

Le quotidien britannique The Guardian a publié le 20 juillet un long article de Zarlasht Halaimzai intitulé « Nous essayions d’être assez joyeux pour mériter nos vies nouvelles : à quoi ressemble vraiment d’être réfugié en Grande-Bretagne. »

Zarlasht Halaimzai a fondé en 2016 l’organisation « Refugee Trauma Initiative » qui travaille auprès de réfugiés dans des camps en Grèce, à la frontière de la Macédoine. L’organisation propose des sessions de groupe à des hommes, des femmes et des enfants qui ont vécu la violence, le déplacement et la torture. Elle se focalise sur le bien-être et l’appartenance à une communauté. Son but est d’aider les réfugiés à s’installer, à rétablir leur santé et à commencer à s’intégrer dans leur nouveau pays d’accueil.

La fine fleur

« La fine fleur », film de Pierre Pinaud avec Catherine Frot dans le rôle principal, raconte la rédemption d’une cheffe d’entreprise menacée de faillite et de trois blessés de la vie en contrat d’insertion.

 Ève (Catherine Frot) a hérité de l’entreprise de production de roses créée par son père, décédé il y a quinze ans. L’entreprise périclite. Tous les salariés ont été licenciés, sauf la secrétaire, Véra (Olivia Côte).