Category Archives: SOCIETE

La nouvelle vie du baleinier San Juan

À Pasea, près de Saint-Sébastien, s’achève la construction d’une réplique du San Pedro, un navire baleinier qui fit naufrage en 1565 au large de Terre-neuve, à Red Bay (Canada).

Le site de Pasea San Pedro est superbe. Le port de pêche est situé au fond d’une sorte de fjord. Des promenades ont été aménagées sur les rives. On parcourt quelques centaines de mètres à pied sur la rive ouest avant d’atteindre Albaola Faktoria, un lieu ouvert au public consacré à la construction d’embarcations historiques, où la technologie maritime artisanale est ravivée et mise en valeur.

La justice réparatrice, une justice nouvelle enracinée dans la tradition africaine

Dans « La justice réparatrice. Une justice nouvelle enracinée dans la tradition africaine » (L’Harmattan, 2021) Thérèse de Villette propose au lecteur un véritable manuel de la justice réparatrice, entrée sous le nom de « justice restaurative » dans la législation française en 2014.

Le titre du livre peut laisser penser que la justice réparatrice trouve ses racines en Afrique. En réalité, elle s’est développée principalement au Québec, où Thérèse de Villette l’a pratiquée avant de réaliser, en Côte d’Ivoire, deux programmes : des rencontres détenus-victimes dans une prison d’Abidjan ; des rencontres offenseurs-victimes dans un village de l’est du pays, où la guerre civile avait laissé de graves traumatismes.

Afghanistan : le rouleau compresseur écrasé par une petite fleur rose

Le quotidien britannique The Guardian a publié le 9 janvier 2018 un article passionnant d’Alfred W. McCoy annonçant la défaite américaine en Afghanistan : « Comment le commerce de l’héroïne explique l’échec des Etats-Unis et du Royaume Uni en Afghanistan : un rouleau compresseur militaire arrêté par une petite fleur rose ».

La petite fleur rose, c’est le pavot, à partir duquel sont produits l’opium et l’héroïne. Le rouleau compresseur militaire, c’est une guerre qui a coûté aux États-Unis plus de 1 000 milliards de dollars, coûté la vie à de plus de 2 300 de leurs soldats et mobilisé jusqu’à 350 000 soldats afghans.