Tag Archives: Résister

La Nuit des Rois

Dans « la Nuit des Rois », Philippe Lacôte fait vivre au spectateur la nuit de la lune rousse dans une prison africaine. Un caïd vit les dernières heures de son pouvoir et de sa vie ; un jeune homme mourra s’il cesse de raconter des histoires avant que se lève le jour.

 La prison est la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan, la MACA. Le hasard veut qu’elle soit aussi le cadre du programme de justice réparatrice décrit par Thérèse de Villette dans un livre qui a fait l’objet du précédent article de « transhumances ». Deux visions opposées : dans le livre de Villette, l’administration pénitentiaire pilote une innovation ; dans le film de Lacôte, le directeur baptisé Nivaquine (Issaka Sawadogo) et les surveillants sont retranchés dans une pièce et n’ont d’autre alternative que de regarder passivement ce qui se passe ou de tirer dans le tas.

Dieu existe, son nom est Petrunya

Arte TV a récemment diffusé « Dieu existe, son nom est Petrunya », film de Teona Strugar Mitevska (2019), qui met en scène la résistance d’une jeune femme confrontée aux préjugés patriarcaux dans une ville de Macédoine du Nord.

Le film se fonde sur une histoire réelle. À Stip, comme ailleurs dans les Balkans, le jour de l’Épiphanie le pope lance une croix en bois dans la rivière. La récupérer dans les eaux glacées garantit une année de chance et de prospérité. La règle non écrite est que seuls des hommes peuvent se jeter à l’eau pour s’emparer de l’objet sacré.

Cocaine prison

J’ai eu l’occasion de voir récemment « Cocaine prison », film documentaire de Violeta Ayala (2017).

Hernán et Daisy Torrez Vargas sont les aînés d’une fratrie de six enfants dans la région montagneuse de Cochabamba en Bolivie. Leur père cultive la feuille de coca. Hernán rêve d’être musicien. Pour accomplir son rêve, il accepte de transporter de la cocaïne jusqu’en Argentine. Il est arrêté par la police et enfermé dans la prison San Sebastián.