25.000 pages de Transhumances

En ce début d’années, le compteur de « transhumances » marque plus de 25.000 pages visitées et près de 700 articles consultables.

 Lancé en septembre 2009, le blog « transhumances » reste fidèle à son projet d’origine : mettre à disposition de tous ceux qu’elles peuvent intéresser les chroniques que j’écris au fil des jours sur mes rencontres, lectures, voyages ainsi que sur des films, spectacles, concerts ou expositions. J’avais commencé à écrire des chroniques il y a une dizaine d’années pour rendre ma vie plus dense et ralentir le cours du temps. Le fait de les publier maintenant sur la Toile en change incontestablement le style : elles sont plus retenues, filtrées et pudiques que ce que j’écrivais pour moi-même et un cercle restreint ; elles sont aussi plus travaillées dans le souci d’être intelligibles pour les personnes qui ne connaissent pas mon histoire.

 Mais le choix des sujets reste personnel : je n’écris pas en pensant à l’écho qu’un article aura auprès des lecteurs. Le programme de « transhumances » s’écrit au fil des jours en fonction de ce qui attire mon attention. Vivant en Grande Bretagne, beaucoup des thèmes abordés touchent ce pays. En un sens, cela limite l’intérêt du blog pour son public français ; d’un autre côté, « transhumances » met à la disposition de lecteurs dans le monde entier une information spécifique sur la vie au Royaume Uni observée par un témoin extérieur et bienveillant.

 Les préférences des lecteurs sont variées : depuis un mois, les articles les plus souvent consultés sont ma note de lecture du thriller financier de Jérôme Cazes, « 555 jeudi rouge » (décembre 2011), une chronique d’avril 2011 inspirée par un article du Monde sur la Turquie comme puissance économique, mes critiques du livre et du film « la clé de Sarah » (septembre 2009 et octobre 2011) et un article sur le mouvement des indignés en Grande Bretagne (Guy  Fawkes est de retour, novembre 2011).

 La fréquentation du blog se situe actuellement à environ 40 pages visitées par jour. Elle est irrégulière mais s’accroit lentement de trimestre en trimestre. Les lecteurs sont en majorité des personnes qui découvrent « transhumances » au hasard d’une requête sur un moteur de recherche ; d’autres sont des fidèles, qui me connaissent en personne ou ont pris goût à ce blog très personnel au point de le mettre parmi les « favoris » de leur navigateur.

 Merci chers lecteurs pour vos visites ponctuelles ou répétées. Sachez que vos commentaires sont toujours appréciés !

 Photo « transhumances » : troupeau dans le Lake District, Angleterre.