A droite, toute !

Le président de la République a choisi de mener la campagne pour sa réélection sur des thèmes de droite dure, immigration et aides sociales. C’est probablement un bon choix de tactique politicienne. Est-ce bon pour la France ?

 Faire campagne sur des thèmes de droite présente de nombreux avantages pour l’actuel président de la République. Si le parti majoritaire parvient à empêcher le Front National de réunir les 500 signatures nécessaires a la candidature de Marine Le Pen, les sondages montrent que les chances de Nicolas Sarkozy sont considérablement accrues, pour peu qu’il parvienne à rallier les électeurs d’extrême droite frustrés de leur candidate. De plus, si sa performance comme président est, de l’avis même de ses partisans, pour le moins inégale, chacun reconnaît en lui un excellent débateur et un redoutable candidat. Se battre sur des thèmes en noir et blanc sera pour lui plus facile que d’expliquer des nuances. Enfin, en cas de défaite, une campagne sur des thèmes sans ambigüité construirait les bases d’une opposition virulente et « sans états d’âme » ouvrant la perspective d’un retour rapide au pouvoir.

 La campagne qui s’annonce flattera les sentiments de peur, de frustration, d’envie, de xénophobie que la récession alimente puissamment. C’est sans doute un bon calcul à court terme  pour le parti actuellement majoritaire. Est-ce bon pour notre pays ?

 Illustration : couverture du Figaro Magazine du 11 février, dans lequel le président Sarkozy annonçait les thèmes de sa probable candidature, photo Le Monde.