À Rodez, le musée Soulages

Ouvert en mai 2014, le musée Soulages de Rodez offre un exceptionnel moment d’émotion artistique.

 Pierre Soulages est né en 1919 à Rodez. Un musée, construit au cœur de la ville natale, lui est entièrement consacré. Il mérite le détour.

Au musée Soulages, l'acier est roi

Au musée Soulages, l’acier est roi

Soulages avait pour moi l’image du « peintre du noir ». Il e en effet inventé en 1979 le concept « d’outrenoir » pour désigner l’effet de la lumière sur une surface noire irrégulière (stratifiée, cabossée…). Mais le qualifier de « peintre » n’est pas adapté. C’est le travail sur la matière qui prime dans son œuvre : eau-forte, sérigraphie, lithographie, papier, vitrail…

 L’eau-forte est une technique particulièrement intéressante. Elle consiste à imperméabiliser certaines parties d’une plaque de cuivre et de verser de l’acide. Selon le degré d’imperméabilité, la plaque est plus ou moins cabossée ou trouée. En y appliquant de l’encre et en l’imprimant sur du papier, on obtient des formes abstraites.

 Outre les œuvres de Soulages elles-mêmes, ce qui est remarquable dans ce musée est qu’il a été entièrement et exclusivement conçu pour les abriter. Un grand soin a été accordé par les architectes au choix des matériaux, avec une prédilection pour l’acier, dont la surface irrégulière est comme un écho aux œuvres exposées.

 Une salle est consacrée aux vitraux de l’abbatiale romane Sainte-Foy de Conques, à une trentaine de kilomètres de Rodez. Ils furent commandés à Soulages en 1986. Sans surprise, le travail de l’artiste consista d’abord à choisir un type de verre, translucide mais non transparent, diffusant une lumière différente selon l’angle du soleil. Il fit des centaines d’essais avant de passer commande à un verrier allemand avec des spécifications rigoureuses.

 Soulages attribue sa vocation artistique à la découverte des statues-menhirs du musée Fenaille de Rodez. Il s’agit de stèles sculptées remontant à environ cinq millénaires, représentant un homme ou une femme debout. Le musée Fenaille occupe deux bâtiments : pendant la visite, on passe de salles modernes et lumineuses à un joli hôtel particulier du seizième siècle.

 C’est un jeune artiste, Stéphane Belzère, qui a réalisé les vitraux du chœur de l’imposante cathédrale de Rodez. Celle-ci, malgré la couleur rose de sa pierre et la hauteur impressionnante de la nef, est un édifice particulièrement austère. Les vitraux de Belzère donnent de la Bible une interprétation gaie et vive. À Conques, les vitraux de Soulages invitent à méditer sur le chemin que se fraie la lumière dans la grisaille de l’existence ; c’est à une célébration joyeuse de la foi qu’invite Belzère.

Vitrail de Pierre Soulages à Conques

Vitrail de Pierre Soulages à Conques