Accordéons-nous

110115_accordeons_nous.1295133278.jpg

TV5 Europe vient de diffuser une émission qui fut initialement programmée sur France 2 le 14 juillet 21010 : « accordéons-nous ».

Animée par Christophe Hondelatte, l’émission avait été filmée en direct sur le pont d’un Bâteau-Mouche dans le cadre somptueux des bras de la Seine qui enveloppent l’Ile de la Cité et l’Ile Saint Louis.

On prête parfois à l’accordéon une image passéiste et ringarde : c’est l’instrument du front populaire, des bals musette et d’un président de la république qui voulait passer pour proche du peuple. Les reportages qui structurent l’émission suivent des musiciens ou orchestres qui sont passionnés par cet instrument : Bernard Lubat, un musicien de jazz ; Marc Berthoumieux, qui a travaillé avec Claude Nougaro ; Angélique, qui anime des bals populaires ; Yohann, un jeune élève au Conservatoire qui joue Messiaen sur son instrument ; et les trente musiciens de l’Accordéon-club des Flandres qui célèbrent en musique leurs mariages et leurs enterrements. Yvette Horner, animatrice des étapes du Tour de France dans les années soixante, était aussi interrogée.

J’aime l’accordéon, un instrument qui fait corps avec le musicien, vecteur de musiques du monde entier, porteur de rythmes qui font danser et rêver ensemble. Le concert donné par les accordéonistes sur le Bâteau-Mouche le long des berges et sous les ponts illuminés de la Seine était plein de nostalgie et de beauté.

Photo : Angélique, sur les traces d’Yvette Horner.