Beginners

 

Beginners, film de Mike Mills, nous raconte une belle histoire d’amour.

 Oliver (Ewan McGregor), un homme d’une trentaine d’années, fait le deuil de son père récemment décédé (Christopher Plummer). Cette période est particulièrement troublante pour lui. Lorsque sa mère était décédée, quatre ans auparavant, son père lui avait révélé qu’il avait toujours été homosexuel et que maintenant, enfin libre, il entendait vivre pleinement sa vie. Il avait pris un amant et fait la fête dans un groupe gay. Oliver l’avait accompagné dans le cancer qui allait l’emporter, sidéré par son nouvel élan vital aux portes de la mort.

 Oliver repasse dans sa tête son passé et celui de sa famille. Il revoit le couple de raison constitué par ses parents cherchant à cacher dans le mariage, lui son homosexualité, elle sa judaïté. En tête à tête avec le petit chien de son père, il ressasse ses propres déboires sentimentaux.  Ce n’est pas un hasard si c’est en Docteur Freud qu’il se présente à une soirée costumée et qu’il s’amuse à feindre de psychanalyser les convives. L’une d’entre eux est une splendide jeune femme, Anna (Mélanie Laurent), qui se fait passer pour muette.

 Il se noue entre eux une relation unique, à la fois pudique, hésitante, marchant à pas menus, mais aussi fortement érotique. Oliver est-il programmé pour échouer ? Ou bien Anna et lui sont-ils des débutants (beginners) dans un nouvel art d’être amoureux ?

 Les trois acteurs principaux sont tout en sensibilité et en non-dits. Ils font de ce film sinon un grand film, du moins une belle histoire.

 Photo du film « beginners ».