Camping

France 2 a récemment programmé le film « Camping » de Fabien Onteniente (2006).

 Les hasards d’une soirée en famille nous ont amenés à regarder ensemble ce film divertissant. Nous ne l’avions pas vu à sa sortie, en partie parce que nous vivions à l’étranger, en partie par pédantisme.

131111_Camping3

 Or c’est justement du choc de deux cultures que nous parle ce film. En le jugeant indignes de nous, nous nous placions du côté d’un personnage, Michel Saint Josse (Gérard Lanvin), qui échoue dans un camping populaire de la Côte Aquitaine lorsque, sur la route pour Marbella, sa voiture de collection tombe en panne. La réparation s’éternise. Il va devoir pendant des jours et des nuits coexister avec les ploucs qui l’ont accueilli, et d’abord avec Patrick Chirac (Franck Dubost), le play-boy du camping des flots bleus, un personnage joyeux et truculent en surface, mais qui traîne un puissant sentiment d’échec sentimental et professionnel.

 Chirurgien esthétique à Paris, Michel est incapable de voir que sa fille est tombée amoureuse d’un garçon du camping. Aveuglé par ses préjugés, il ne supporte pas les apéritifs arrosés, les blagues en-dessous de la ceinture, les trahisons conjugales minables qui constituent le quotidien du microcosme des Flots Bleus. Il opèrera, pendant le film, une véritable « transhumance », reconnaissant ses propres échecs et découvrant dans Patrick et sa bande des gens d’une grande valeur humaine.

 « Camping » n’est certes pas un grand film. Mais il mérite que l’on dépasse les préjugés de classe, car c’est bien d’eux qu’il parle.

131111_Camping2