Chante ton bac d’abord

« Chante ton bac d’abord », film de David André, invente un genre cinématographique nouveau, entre le documentaire et la comédie musicale.

 Ils sont six adolescents de Boulogne sur mer qui forment un groupe de copains : Gaëlle, la narratrice de leur histoire, Alex, Nicolas, Rachel, Caroline, Alice. Ils sont en terminale. Dans quelques mois, ce sera le bac, puis le passage à une autre étape de leur vie.

141029_Chante_ton_bac2

Gaëlle

Leurs parents sont professeur, électricien, responsable logistique, secrétaire médicale, ouvrier ou chômeur. Ils voient autour d’eux le monde ancien s’effriter, des usines fermer, des emplois disparaître. Ils ne sont pas sereins, ils s’angoissent pour leurs enfants. Il faut qu’ils trouvent du travail sûr, quel qu’il soit. Et pour cela, qu’ils passent leur bac d’abord.

 Les jeunes, quant à eux, ne se résignent pas à un monde désenchanté, ils ne veulent pas laisser passer leur part de rêve. Gaël et Rachel se voient devenir comédiennes. David André, par la voix de Gaëlle, raconte l’histoire de leurs dix-sept ans. Il les suit jusque dans leurs familles ou dans les réunions parents – professeurs. Il leur fait interpréter en play-back des chansons qu’il a écrites à partir de leur situation personnelle, avec leur collaboration.

 On plonge dans l’intimité de ces jeunes. Nicolas, le fort en thème, mais aussi le poète toujours décalé, traverse une période de dépression. Rachel, son amie, redoute l’après-bac ; quand ils seront séparés. Caroline est tétanisée par la crainte de n’avoir pas l’an prochain les moyens de quitter sa famille et d’étudier.

 Alex a les cheveux teints en rouge et des piercings. Il est à la traîne en classe mais rien ne semble entamer sa perpétuelle bonne humeur. On entre peu à peu dans son monde. Alex a une relation fusionnelle avec son père aux côtés de qui, le soir, il se produit dans un groupe rock. Il a aussi une relation fusionnelle avec sa mère qui l’a aidé à surmonter une leucémie lorsqu’il était tout petit.

 Les personnages de « Chante ton bac d’abord » sont attachants. Ils sont touchants de vérité, même et surtout quand ils mettent leur vie en chansons.

Alex

Alex