Chapeau, Gordon

100512_gordon_brown_leaves.1273691692.jpg

La presse a souligné la dignité des adieux de Gordon Brown au 10 Downing Street. Cet homme à la psychologie complexe me fascine. Voici des extraits de la brève allocution prononcée peu après avoir remis à la Reine sa démission.

« Je présente mes vœux au nouveau premier ministre car il fera des choix importants pour l’avenir(…) J’ai eu le privilège de beaucoup apprendre sur ce qu’il y a de mieux dans la nature humaine, et aussi pas mal de choses sur ses fragilités, y compris les miennes. Surtout, c’était un privilège que de servir. J’ai aimé le travail non pour le prestige, les titres et le cérémonial – que je n’aime pas du tout. J’ai aimé ce travail car il permet potentiellement de rendre ce pays plus équitable, plus tolérant, plus vert, plus démocratique, plus prospère et plus juste, vraiment une plus grande Grande Bretagne.

Par-dessus tout, je veux remercier Sarah (son épouse) pour son soutien indéfectible aussi bien que pour son amour(…) Je remercie mes fils, John et Fraser, pour l’amour et la joie qu’ils apportent à nos vies. Et, au moment de quitter le second travail que j’aie jamais exercé, second dans l’ordre d’importance, je chéris encore plus le premier, celui de mari et de père. »

Photo The Guardian : Gordon, Sarah, John et Fraser Brown quittent Downing Street le 11 mai 2010