Charlie le Mindu, sculptures capillaires

La base sous-marine de Bordeaux présente jusqu’au 22 mai une exposition originale consacrée aux sculptures capillaires de Charlie Le Mindu, l’inventeur de la « haute coiffure ».

Charlie Le Mindu est un enfant de Bordeaux. Né en 1986, il se passionna très vite pour l’univers de la coiffure dans le salon de coiffure que tenait sa grand-mère. Enfant, confie-t-il au Parisien, « j’étais totalement obsédé par les poupées Barbie. Je les trempais dans la piscine tout l’hiver et leurs cheveux devenaient verts en été. J’adorais les tondre, ça leur donnait un look de lesbienne. »

Il partit à l’âge de 17 ans pour Berlin, puis à l’âge de 20 ans pour Londres où il ouvrit un salon dans l’East End. Il confectionne des perruques à partir de cheveux naturels et connait un succès phénoménal illustré et propulsé par Lady Gaga. Il proposa en 2009 son premier défilé « Haute Coiffure », les mannequins portant des perruques et des robes en cheveu.

160518_Charlie_le_Mindu7

Une sculpture capillaire de Charlie le Mindu à la Base sous-marine de Bordeaux

Ce sont de véritables sculptures que présente la Base sous-marine, dont le matériau n’est ni le marbre ni le bronze mais le cheveu. Beaucoup sont inspirées de masques africains. Comme toujours à la Base sous-marine, espace sombre et caverneux, la lumière leur confère volume et profondeur.

L’exposition « Charlie le Mindu, sculptures capillaires », est inhabituelle. Pour cela, et parce que certaines œuvres (sculptures et vidéos) sont belles, elle mérite d’être visitée.

160518_Charlie_le_Mindu5

Sculpture capillaire de Charlie le Mindu à la Base sous-marine de Bordeaux

 

160518_Charlie_le_Mindu3

Charlie le Mindu et un mannequin