De l’autre côté du mur

Arte TV a récemment diffusé « De l’autre côté du mur », film allemand de Christian Schowschow (2013).

À la fin des années 1970, Nelly Senff (Jördis Triebel) parvient à s’enfuir à Berlin Ouest avec son fils Alexeï, âgé d’une dizaine d’années. Quelques années auparavant, Vassili, compagne de Nelly et père d’Alexeï était mort dans un accident de voiture près de Moscou.

Nelly et Alexeï trouvent refuge dans un centre d’accueil pour immigrants de Berlin Ouest. Ils pensent être arrivés dans un pays de libertés. Mais Nelly est soumise à des interrogatoires à répétition par un policier allemand et un agent de la CIA, John Bird (Jacky Ido). Elle retrouve, de l’autre côté du mur, l’ambiance répressive qu’elle a voulu fuir en quittant l’Allemagne de l’Est.

160831_Autre_cote_du_Mur5

Tout semble louche dans l’histoire de Nelly. Elle était chercheuse en biologie : ne serait-elle pas un agent est-allemand venu espionner en république fédérale ? Son compagnon Vassili était russe. Il disparaissait pendant de longues semaines pour participer à des congères. Il est supposé mort dans un accident de voiture, mais son corps carbonisé n’était pas identifiable et Nelly n’a pas participé à son enterrement.

Les interrogateurs finissent par croire en la bonne foi de Nelly et lui accordent la nationalité ouest-allemande. Mais ils ont inoculé un doute dans son esprit : et si son compagnon, le père de son enfant, était vivant ?

La vie de Nelly tourne au cauchemar. Elle se croit suivi par des agents secrets, qu’ils soient de l’est ou de l’ouest. Elle garde sa chambre au centre d’accueil, estimant trop risqué de prendre un appartement en ville.

160831_Autre_cote_du_Mur2

 

Nelly s’et liée d’amitié avec Hans (Alexandre Scheer), lui aussi réfugié d’Allemagne de l’Est, qui est retenu dans le camp depuis deux ans. Alexeï trouve en Hans un père de substitution. Mais les autres pensionnaires du camp lui font une réputation d’agent de la Stasi et l’ostracisme. Nelly elle-même s’en éloigne.

Nelly tente de soudoyer l’agent Bird en lui livrant son corps, mais elle n’obtient de lui que des suppositions sur le sort de Vassili, pas une certitude. Sa paranoïa finit par gangréner la relation avec son fils, privé d’une figure paternelle sur qui s’appuyer. Une spirale de folie s’enclenche, qui pourrait tout engloutir.

Hans est victime d’une sauvage agression de la part d’autres réfugiés. La muraille de défiance et de peur qui environne Nelly s’effondre. Elle peut faire le deuil de Vassili. Avec Alexeï, ils peuvent enfin vivre la vie de citoyens est-allemands.

L’interprétation de Jordi Triebel est remarquable, exprimant successivement détermination (lors du passage à haut risque à l’ouest), étonnement et agacement (quand les services l’interrogent) et finalement anxiété et perte de contrôle, avant le happy end.

160831_Autre_cote_du_Mur4