Exercice d’évacuation

 

Les exercices d’évacuation d’un immeuble de bureaux permettent de voir l’entreprise sous un jour nouveau.

 Lorsque retentit l’alarme d’incendie, on se sent vaguement inquiet – y a-t-il vraiment une situation d’alerte, et contrarié – il faut abandonner la tâche en cours et sortir en hâte dans le froid. Au point de rassemblement, l’ambiance est toute spéciale. On se croirait dans la cour de récréation d’un collège. On se parle, on échange des plaisanteries. La hiérarchie est inversée. Ce sont les responsables incendie de chaque étage, vêtus pour l’occasion de vestes phosphorescentes, qui donnent les instructions et les directeurs obéissent docilement.

 Il y a quelques années, l’ordre d’évacuation avait été donné alors que nous venions de signifier à un fournisseur l’interruption de son contrat. L’interruption de la réunion avait symbolisé à merveille une situation dans laquelle il s’agissait de sortir d’une relation professionnelle et de la vider de son contenu.