Guadeloupe : les Saintes

Les Saintes vues de Trois Rivières

Si l’archipel de la Guadeloupe offre aux visiteurs des paysages magnifiques, les Saintes constituent certainement le site le plus spectaculaire.

 Plusieurs îles volcaniques constituent les Saintes, ainsi dénommées par Christophe Colomb qui y débarqua peu après la Toussaint 1493. Deux îles, Terre de Haut et Terre de Bas, sont habitées. La baie qu’elles forment ensemble est réputée l’une des plus belles au monde. La vue depuis le Fort Napoléon est à couper le souffle.

 Les Saintois sont totalement dépendants de ce qu’on nomme ici « le continent », c’est-à-dire Basse Terre. Au débarcadère des catamarans effectuant la liaison avec Trois Rivières, les passagers portent avec eux toutes sortes de marchandises, des écrans de télévision aux couches culottes et aux bouteilles d’eau minérale, qui sont ensuite chargées sur le moyen local de transport : le scooter. L’approvisionnement en eau douce et en électricité est assuré par des conduits sous-marins depuis Basse Terre.

 La principale richesse de l’île est le tourisme. Avec ses boutiques de souvenirs, ses galeries d’art, ses yachts mouillant en rade, Terre de Haut a un air de parenté avec les îles grecques. Mais seules quelques centaines de personnes visitent l’île chaque jour et celle-ci conserve des activités de pêche, d’élevage et de cultures vivrières qui garantissent son authenticité.

Baie des Saintes au crépuscule