Ilet à Cordes, terre d’agriculteurs

L’Îlet à Cordes est un village agricole de 400 habitants qui sait exploiter l’attrait touristique exceptionnel du Cirque de Cilaos, à La Réunion.

L’Îlet à Cordes est situé à une douzaine de kilomètres du bourg de Cilaos par une route de montagne acrobatique, parfois coupée par les cyclones. Il fut d’abord peuplé par des esclaves marrons qui, pour tromper les maîtres qu’ils fuyaient, se hissaient grâce à des cordes en lianes pour atteindre cette plateforme alors inaccessible.

La production de lentille de Cilaos est de l’ordre de 80 tonnes par an, avec la perspective d’un fort accroissement. Celle de vin de Cilaos, de l’ordre de 40.000 bouteilles.

160107_Ilet-a-cordes1

L’agriculture de Cilaos, et particulièrement de l’Îlet à Cordes, est fortement liée au tourisme. Une bouteille de vin de Cilaos est proposée à un prix de 6 à 14€, des prix qui ne reflètent nullement son niveau de qualité actuel mais correspond à l’attrait de l’exotisme pour les personnes qui viennent randonner dans le Cirque ou simplement admirer les paysages et goûter la gastronomie locale. Le prix des lentilles est, lui aussi, élevé, mais rémunère l’image que les gens de Cilaos ont su créer autour de leur produit.

Une plaie de La Réunion est la dépendance excessive de la population aux aides sociales. Le Cirque de Cilaos bénéficie de massifs transferts financiers, pour entretenir la route, mettre aux normes les gîtes, encourager l’artisanat. Mais il y a là une population d’agriculteurs qui ne ménagent pas leur peine pour profiter des opportunités qui leur sont ouvertes et se créer, à eux-mêmes et à leurs enfants, un avenir.

160107_Ilet-a-Cordes2