Illusion d’optique

Le procès de l’ancien dirigeant chinois Bo Xilai vient de se tenir. Une photo montre à la barre un homme de petite taille entre deux gardiens. C’est une illusion d’optique fabriquée par la propagande.

 En réalité, Bo Xilai mesure 1m86. Pour donner l’image d’un homme petit face à la Justice en majesté, on lui a affecté deux policiers d’une taille peu commune.

 

Bo-Xilai, 1m86, entre ses gardiens géants

Bo-Xilai, 1m86, entre ses gardiens géants

Les propagandistes de Staline avaient compris l’importance de l’image. Comme dans « 1984 » de George Orwell, le passé était sans cesse retravaillé pour se conformer à la vérité du moment. C’est ainsi que des personnages tombés en disgrâce étaient tout bonnement effacés des photos.

 Les agences de communication du régime chinois auraient pu utiliser Photoshop pour diminuer Bo Xilai avec une précision de scalpel. Mais la découverte du pot aux roses aurait fait mauvais effet. C’est donc au naturel que l’homme a été transformé en minus : le « hasard » a fait que ses accompagnants étaient géants.

Staline avec Yezhov...

Staline avec Yezhov…

... et Staline sans Yezhov

… et Staline sans Yezhov