Invictus, Freeman

100214_invictus2.1266143303.jpg

Dans le film Invictus, Morgan Freeman joue le rôle de Nelson Mandela. Dans un extraordinaire jeu d’acteur, il parvient à rendre la détermination d’un homme qui, en captivité, n’avait jamais été vaincu et qui, arrivé au pouvoir, mit à l’épreuve sa conviction que rien ne peut résister à la force de l’esprit.

Le film Invictus de Clint Eastwood est consacré au pari de Nelson Mandela sur la coupe du monde de rugby jouée en Afrique du sud en 1995. Bien que l’image des Springboks fût associée à l’apartheid et malgré la faiblesse de l’équipe nationale anémiée par des années d’exclusion des compétitions internationales, le tout nouveau président misa sur cet événement pour créer symboliquement un pays arc-en-ciel

Le patronyme de Morgan Freeman, homme libre, contient en soi le programme de vie de Nelson Mandela. L’acteur parvient à entrer totalement dans la peau de son personnage, au point que malgré la dissemblance physique, on croit voir « Madiba » lui-même. La silhouette est la même, grande, majestueuse. Comme Mandela, Freeman marche lentement, un peu à cause de l’âge, beaucoup parce qu’il est maître de son temps. Freeman, dont l’anglais est la langue maternelle, s’exprime comme Mandela dans un anglais impeccable mais étranger. L’étrangeté de la langue met en relief la profondeur des mots et la force des convictions.

Morgan Freeman incarne de manière brillante un aristocrate de l’esprit, un xhosa né d’une famille royale mais surtout un personnage apuré par 27 ans de résistance spirituelle et politique. Au cinéma Vue de Watford, le public a applaudi après la projection. Beaucoup de ces applaudissements s’adressaient à son extraordinaire performance d’acteur.

(Photo : Morgan Freeman dans le rôle de Nelson Mandela dans Invictus)