Joan Baez en concert

Nous avons assisté à Oxford à l’un des concerts de la tournée européenne de Joan Baez.

 Le New Theatre d’Oxford joue ce soir à guichets fermés. La majorité de l’assistance avait quinze ans dans les années soixante dix quand la jeune chanteuse donnait une voix à la protestation contre la guerre du Vietnam. La voix de Joan Baez les a accompagnés quand ils sont devenus adultes ; ils la retrouvent inchangée au seuil de la vieillesse. Joan Baez a chanté pour Solidarność, pour Sarajevo, pour Bagdad et maintenant pour Occupy Wall Street.

 Le tour de chant dure deux heures. Joan s’accompagne elle-même à la guitare. Deux musiciens partagent avec elle la scène, un percussionniste et un multi-instrumentiste qui passe du banjo au clavier et à l’accordéon. Les chansons interprétées par Joan Baez sont enracinées dans une profonde foi religieuse et dans la protestation sociale. Ce qui les rend exaltantes, c’est la pureté cristalline d’une voix qui transporte l’auditeur d’ici-bas au royaume de l’esprit et du souffle : « the answer my friend is in the wind »…

 Parmi les chansons qui m’ont le plus marqué au cours de cette soirée, je citerais God is God de Steve Earle, la ballade de Marie Madeleine de Richard Shindell, le fameux « God on our side » de Bob Dylan et Gracias a la Vida, un formidable hymne à la vie.

 Photo The Guardian : Joan Baez en concert.