La population de Grande Bretagne

100429_house_of_parliament.1272573750.jpg

Le quotidien britannique The Guardian vient de publier une série de suppléments intitulés « dossiers factuels » (fact files) sur divers aspects de la Grande Bretagne : www.guardian.co.uk/datablog. Le premier de ces dossiers était consacré à la population. Voici quelques uns de mes étonnements.

Il y avait en Grande Bretagne 1.98 enfants par femme en 2008 contre 2.71 en 1960. La fécondité reste cependant beaucoup plus élevée que dans d’autres pays européens, notamment ceux du sud.

Environ 6 millions de personnes sont venues habiter en Grande Bretagne depuis 1997, et 4 millions l’ont quittée. Plus de 11% de la population n’est pas blanche.

Il y a eu 232.990 mariages en 2008, deux fois moins qu’en 1972. Mais les mariages durent un peu plus longtemps : 11,5 ans en 2008 et 10,2 ans dix ans plus tôt. En 2007, 44% des naissances ont eu lieu hors mariage, elles n’étaient que 6% en 1961.

Les prénoms les plus fréquemment donnés aux petits garçons en 2008 étaient Jack, Oliver et Thomas ; aux filles, Olivia, Ruby et Emily.

37 millions de Britanniques se disent chrétiens, sept millions ne se réclament d’aucune religion, les Musulmans sont 4.5 millions, les Hindous 0.6 million, les Sikhs 0.3 million, les Juifs 0.3 million et les Bouddhistes 0.1million. La fréquentation des églises est actuellement de 6% de la population, contre 11% il y a trente ans.

Photos : Maison du Parlement à Londres, « transhumances »