La semaine turque de « transhumances »

Nous avons eu la chance de bénéficier d’une semaine de vacances « gratuites » dans la région d’Antalya, au sud de la Turquie, au bord de la mer par un temps ensoleillé.

 Pendant une semaine, « transhumances » relatera ce confortable périple en voyage organisé. On y parlera de l’industrie du tourisme de masse en Turquie, d’observations faites de la fenêtre d’un autocar en traversant l’Anatolie, de lieux tels que Pamukkale ou le Caravansérail d’Alaharan, de la spiritualité des Derviches, de la dextérité des vendeurs de tapis et de la dynamique d’un groupe où se cristallisent, peu à peu, des sympathies porteuses d’une promesse d’amitié.

 Rappelons que j’ai pris parti dans « transhumances » pour l’intégration de la Turquie dans l’Union Européenne. Le récent voyage a bien montré l’ambivalence de la Turquie, à la fois pleinement occidentale et pleinement orientale. Certains y voient un obstacle insurmontable. J’y perçois une source de dynamisme dont notre vieille Europe a grand besoin.

Statue d'Atatürk dans le village de Tasagil

Statue d’Atatürk dans le village de Tasagil

 

Du bon usage des ruines à Side

Du bon usage des ruines à Side