Larguées

« Larguées », film d’Éloïse Lang, est une agréable comédie sur des personnalités féminines d’aujourd’hui.

Rose (Camille Cottin) et Alice (Camille Chamoux) se sont données un objectif : sauver leur mère Françoise (Miou-Miou). Cette dernière est plongée dans une profonde dépression après avoir été larguée par son mari médecin parti au bras d’une infirmière de trente ans sa cadette.

La bouée de sauvetage sera un club de vacances au bord du lagon à l’Île de La Réunion. L’entreprise de sauvetage s’annonce difficile. Françoise est submergée par la rancœur et le dégoût de vivre. Les deux sœurs sont aux antipodes l’une de l’autre. Rose est extravertie et ouverte à toutes les aventures ; Alice, épouse modèle et mère de deux petites filles, se méfie des initiatives déjantées de sa complice.

Dans le chaudron du club du Piton de la Fournaise, il faut ajouter Thierry (Johan Heldenbergh), un play-boy « qui a couché avec la moitié des TOM-DOM », et Félix (Elliot Daurat), un garçon d’une dizaine d’années, fils d’un homme lui aussi déprimé, qui interfère sans précaution dans le trio des femmes larguées.

Larguées, au pluriel, car si Françoise commence peu à peu à retrouver, grâce à Thierry, de l’estime pour elle-même, Alice doute de sa vie trop bien rangée et Rose de son incapacité à nouer une relation stable avec un homme.

On ne cherchera pas dans « Larguées » une psychologie affinée ni une introduction à l’Île de La Réunion. On est dans l’exagération et le site n’est qu’un décor. Mais on passe un bon moment en compagnie d’excellentes actrices.