Le Prénom

 

« Le Prénom », film d’Alexandre de la Patellière, est une comédie bien enlevée où l’on rit beaucoup.

 Avant d’être un film, Le Prénom a été une pièce de théâtre à succès écrite par Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière. La version cinématographique n’innove pas vraiment : la transposition au grand écran emprunte peu au langage propre du cinéma, ce qui est décevant. Toutefois, ce théâtre filmé est bien enlevé, mordant et drôle.

 Pierre (Charles Berling) et son épouse Zabou (Valérie Benguigui) sont des bobos de gauche, lui professeur à la Sorbonne, elle enseignante de collège. Ils invitent le frère de Zabou, Vincent (Patrick Bruel), sa jeune épouse Anna (Judith El Zein) et un ami d’enfance, Claude (Guillaume de Tonquédec) à une soirée tajines. L’ombre de la mère de Zabou et Vincent, Françoise (Françoise Fabian) plane sur la soirée.

 Vincent a réussi dans la vie et ne se prive pas de le faire sentir à sa sœur et son beau-frère qui peinent à masquer la jalousie derrière des convictions socialistes. Le dernier succès de Vincent : il va être père. Le roman « Adolphe » de Benjamin Constant lui donne l’idée d’une plaisanterie qui ne manquera pas de faire sortir ses hôtes de leurs gonds. Le but recherché est atteint : Pierre et Zabou s’étranglent d’indignation à l’idée que leur futur neveu puisse porter le prénom du plus grand criminel de l’histoire. Mais les sentiments se sont emballés, et rien ne peut arrêter l’ouragan qui va dévaster la routine des relations familiales. Anna confesse que les prénoms que ses hôtes ont donnés à leurs enfants l’horripilent. Vincent confesse à Claude qu’on le surnomme « la Prune » car on le suspecte d’homosexualité. Claude confesse qu’il est l’amant de Françoise, la mère de Zabou et Vincent. Zabou confesse à Pierre sa frustration d’avoir tout sacrifié à son mari…

 Après cette soirée désastreuse, la famille pourrait être détruite. Mais nous sommes en comédie, et tous se retrouvent pour la naissance de l’enfant de Vincent et Anna… qui s’avère être une fille. Du coup, les heureux parents se trouvent à court de prénoms !

 Photo du film « Le Prénom » : Patrick Bruel et Charles Berling.