Le Royaume d’Ifé

100425_ife-front-cover_144.1272230793.jpg

Le British Museum présente jusqu’au 6 juin une belle exposition intitulée « Kingdom of Ife, sculptures from West Africa ».

Ainsi que le dit le prospectus de l’exposition, « Le Royaume d’Ifé était une cité-Etat puissante, cosmopolite et riche en Afrique de l’Ouest (dans ce qui est maintenant le sud-ouest du Nigéria). Il prospéra comme un centre politique, spirituel et économique du douzième au quinzième siècles de notre ère. Il fut un point de convergence de réseaux commerciaux locaux et de longue distance. Cette exposition majeure présente des exemples exquis de sculptures d’Ifé en cuivre, en pierre cuite et en pierre. »

La découverte des statues d’Ifé à partir de 1910 révolutionna la compréhension de l’art africain par les occidentaux. Jusque là, les masques rituels nous avaient orientés vers une interprétation abstraite, rituelle, stylisée. Les sculptures d’Ifé sont au contraire naturalistes. Les visages sont multiples, scarifiés de multiples façons. Les artistes ont voulu leurs œuvres ressemblantes. Sans aucun doute, ce sont des hommes puissants d’il y a plus d’un demi millénaire que nous contemplons tels qu’ils étaient de leur vivant.

Il se dégage de ces œuvres beauté, force et sérénité.

Photo : couverture du catalogue de l’exposition