Les cheveux de Ben Laden

100121_llamazares2.1264195945.jpg

Le FBI a publié récemment un portrait robot de Ben Laden tel qu’il est supposé paraître à son âge actuel, 53 ans. Sa chevelure a été empruntée à un homme politique espagnol de gauche, Gaspar Llamazares Trigo.

Les experts américains du renseignement étaient confrontés à un redoutable défi : comment établir un portrait robot de Ben Laden, alors que ses dernières images connues datent de quelques années ? Un détail était spécialement ardu : la chevelure. Car même les images anciennes font défaut. L’homme ne se présente aux caméras que coiffé d’un keffieh ou d’un turban. Serait-il chauve ? Ou quelle serait sa coupe de cheveux ? Il fallait donner libre cours à l’imagination.

L’idée est semble-t-elle venue d’elle-même : chercher sur Internet la photo d’un homme du sud, né comme Ben Laden en 1957, brun et frisé comme lui, comme lui dans le camp ennemi. C’est ainsi que Gaspar Llamazares, représentant de la formation de gauche Izquierda Unida au Parlement espagnol, figure marquante de la résistance à la guerre d’Irak, fut choisi pour prêter à Ben Laden sa belle chevelure. Le succès fut tel que les as de l’Intelligence prêtèrent à un autre ténor d’El Qaida, Atiya Abd el Rahman, l’étincelante crinière de Gaspar.

L’affaire fait grand bruit outre Pyrénées où la Chambre des Députés vient de voter unanime une déclaration de soutien à Llamazares et de condamnation des manœuvres du FBI. Mais on est surtout consterné par l’amateurisme d’un service qui tient la sécurité des Etats-Unis entre ses mains. On s’imaginait ses agents utilisant un logiciel de « vieillissement » sophistiqué, et voici qu’ils se contentent de copier coller une tignasse espagnole. On croyait qu’ils appliquaient des techniques d’espionnage scientifiques, et voici que, puérils, ils jouent un tour de potache à un vieil adversaire politique.

(Photo El País. De droite à gauche photo de Gaspar Llamazares, portrait robot d’Atiya Abd el Rahman, portrait robot d’Osama Ben Laden).