Les égarés

Arte TV a récemment diffusé « Les égarés », film d’André Téchiné (2003) dont le contexte est la débâcle de juin 1940.

 Odile (Emmanuelle Béart), jeune institutrice dont le mari est mort au front, fuit Paris en voiture avec ses deux enfants Philippe (Grégoire Leprince Ringuet) et Cathy, âgés d’environ treize et dix ans. Ils progressent lentement vers le sud, pris dans la nasse d’une colonne hétéroclite de réfugiés juchés sur des charrettes ou marchant à pied. Des avions allemands attaquent. Leur voiture est détruite. Ils se trouvent sans eau, sans nourriture, sans vêtements chauds.

 150423_Les_egages_4

Ils fuient la route bombardée et se réfugient dans un bois en compagnie d’Yvan (Gaspard Ulliel), un grand gaillard filiforme au crâne rasé et au regard fuyant. Odile voit en lui une menace qu’il faut fuir autant que le bombardement. Philippe au contraire a compris que ce sauvage a en lui les ressources nécessaires pour survivre. Il achète sa collaboration au prix de la montre qu’il a héritée de son père.

 Tout est difficile pour Odile : pénétrer par effraction dans une grande maison abandonnée de ses habitants et la squatter, accepter d’Yvan les lapins qu’il prend au piège comme les bouteilles de grands crus qu’il remonte de la cave, tolérer sa présence dans le cercle familial.

 Philippe est admiratif de ce grand frère si différent de lui, le Parisien bien élevé et mélomane, ce grand frère qui a appris à se débrouiller en n’importe quelle circonstance et qui s’est blindé contre toute tentation d’amitié ou de solidarité. Mais il découvre peu à peu que ses tentatives pour s’en faire un ami resteront vaines : Yvan est habité par des démons qui le rendent incapable de loyauté.

 C’est un cheminement inverse à celui de son fils qu’entreprend Odile. Il y a en elle de la pitié pour ce garçon maltraité par la vie, gaucher contraint à qui elle va s’efforcer d’apprendre à lire et à écrire. Et il y a cette déclaration stupéfiante d’Yvan, de vingt ans son cadet, qui lui propose de vivre comme mari et femme. Un coup de foudre se produit entre ces deux êtres que rien ne pourrait rapprocher sinon le drame d’une guerre : pour la première fois il se sent aimé, et c’est comme si sa vie avait atteint un point culminant et ultime ; elle se livre corps et âme à un amour brûlant d’autant plus vertigineux qu’il est éphémère.

 Arte TV diffuse régulièrement des films qui racontent de belles histoires portées par des acteurs remarquables. « Les égarés » est l’un de ces films.