Les Promesses de l’Ombre

France 2 a récemment diffusé « Les Promesses de l’Ombre » (Eastern Promises en anglais), un remarquable thriller de David Cronenberg.

 Anna (Naomi Watts) est sage-femme dans un hôpital de Londres : une femme normale qui exerce un métier normal dans une ville qu’elle aime parcourir à moto. Dans son service, une jeune femme russe donne naissance à une petite fille et meurt en couches. Anna récupère son carnet intime qui raconte l’enfer qu’elle a vécu aux mains de la mafia russe.

140724_Promesse_Ombre1

Viggo Mortensen et Armin Mueller-Stahl

Une carte de visite dans le carnet lui fait découvrir un restaurant russe aussi luxueux qu’il est discret. Le patron est Semyon (Armin Mueller – Stahl), un homme affable, attentif à la qualité de la cuisine du restaurant, mais aussi impitoyable parrain d’une redoutable mafia.

 Autour de lui gravitent deux personnages : son fils Kirill (Vincent Cassel), alcoolique dégénéré, masquant la faiblesse de son caractère par sa propension à tuer et violer ; et l’homme à tout faire, Nikolai (Viggo Mortensen) dont les tatouages sur tout le corps attestent une longue carrière mafieuse et qui aspire à se faire tatouer l’étoile de la mafia contrôlée par Semyon.

 Le carnet découvert par Anna est une bombe à retardement, qui peut envoyer Kirill et son père en prison. La vie d’Anna et celle de l’oncle chez qui elle vit sont menacées. Mais les luttes internes à la mafia et son infiltration par les services secrets rendent le jeu plus complexe qu’il n’y parait.

 « Les Promesses de l’ombre » est un film magnifique. Il contient des scènes de viol et de meurtres (en particulier celui des janissaires venus dans un hammam pour assassiner Nikolai, nu comme un ver). Mais il n’y a ici nul voyeurisme : cela fait partie du quotidien de cette société souterraine russe londonienne, invisible mais terriblement présente.

 Les personnages principaux sont joués par des acteurs magnifiques : Naomi Watts dans le rôle d’une femme naïve, mais résolue, pour l’enfant qu’elle a aidé à naître, à retrouver sa famille ; et aussi une femme subjuguée par le personnage de Nikolaï ; Viggo Mortensen, sombre, mystérieux, ambitieux, décidé à arracher à Semyon son rôle de parrain, mais dans le but de détruire sa mafia ; Vincent Cassel est hallucinant dans le rôle d’un fils de mafieux revendiquant sa position de dauphin, mais intimement convaincu qu’il est un incapable; Armin Mueller – Stahl comme chef de clan bonhomme, mais satanique derrière le masque de la civilité.

 J’avais aimé « Maps to the Stars », le dernier film de David Cronenberg. « Les Promesses de l’Ombre » est un chef d’œuvre.

Vincent Cassel et Viggo Mortensen

Vincent Cassel et Viggo Mortensen