L’humanité des fans de foot

Manchester United respecte une minute d'applaudissement pour Muamba

Dans The Big Issue, le journal britannique des sans-abri, Brendan O’Neill explique que l’immense mouvement de solidarité avec Fabrice Muamba, jeune footballer victime d’un arrêt cardiaque pendant un match, a montré que la majorité des fans de foot sont des gens respectables.

 Le 17 mars, peu avant la mi-temps du match de Coupe entre Bolton Wanderers et Tottenham Hotspur, le joueur Fabrice Muamba, 23 ans, s’effondre victime d’un arrêt cardiaque. Les médecins des deux équipes se portent immédiatement à son secours. Un cardiologue, Andrew Deener, descend des tribunes pour les assister. Fabrice est emmené d’urgence à l’hôpital londonien de Bethnel Green. Il reste techniquement mort pendant 78 minutes. Le premier « miracle » de cette histoire, c’est qu’il semble se récupérer de cet accident. Il a demandé à sa fiancée de mettre sur Twitter une photo qui le représente souriant sur son lit d’hôpital afin de remercier le public pour le soutien extraordinaire dont il a bénéficié.

 Le second miracle, c’est l’extraordinaire mouvement de solidarité qui s’est développé autour de Fabrice. Les Anglais se laissent volontiers submerger par l’émotion. Le lendemain de l’accident, sur tous les stades du Royaume Uni, joueurs et spectateurs ont respecté une « minute d’applaudissements ». Les t-shirts de nombreux joueurs portaient des inscriptions « Pray for Muamba ».

 Brendan O’Neill souligne l’immense dignité en cette circonstance des fans de foot. Il rappelle la condescendance avec laquelle l’élite regarde, de haut, la classe ouvrière dans son expression footballistique. Il cite le mot de Marina Hyde dans The Guardian, « les crétins qui trainent leur viande » (knuckle-dragging cretins) pour caractériser les fans qui chantent des choses offensantes. « C’est la complète déconnexion de ces snobs avec la vie des travailleurs qui explique qu’ils restent bouche ouverte devant cette manifestation d’humanité des fans », dit O’Neill. Il cite le président des Spurs, Daniel Levy : le mouvement autour de Muamba montre la « véritable humanité de la famille du football ».

 Un étudiant de 21 ans, Liam Stacey, vient de voir sa condamnation à 56 jours de prison ferme confirmée en appel. Il avait posté sur Twitter des commentaires racistes à la suite de l’accident cardiaque de Fabrice Muamba.

Photo de Fabrice Muamba postée sur Twitter