Longues Marches en Chine

La Base Sous-marine de Bordeaux présente jusqu’au 9 mars une exposition de photos de Marc Riboud : « Longues Marches en Chine ». Prises entre 1957 et 2010, elles témoignent de l’évolution époustouflante de cet immense pays.

 Âgé aujourd’hui de 90 ans, Marc Riboud a témoigné, par la photo, de bouleversements historiques d’ampleur sismique, principalement en Asie et en Afrique. Il fut en particulier l’un des premiers photographes occidentaux à être admis à travailler en Chine. Il photographia des personnages officiels, mais aussi la réalité vécue par des paysans, des ouvriers ou des mineurs. L’exposition de Bordeaux rassemble 120 clichés en noir et blanc qui, outre leur beauté plastique, permettent d’appréhender au premier coup d’œil le changement de paradigme de la société chinoise.

 140209_Marc_Riboud3

Il y a moins de 50 ans, c’était l’uniformité vestimentaire (le costume Mao) ; les slogans anti-impérialistes ; des intellectuels maniant la brouette sur le chantier d’une digue à la campagne. Aujourd’hui, des gratte-ciels, des publicités qui s’approprient l’image de l’Amérique, des parvenus s’affichant en Ray-ban et en mini-jupes.

 La Base Sous-marine, énorme bloc de béton abritant les bassins où s’avitaillaient les sous-marins allemands pendant la seconde guerre mondiale, se prête bien aux expositions d’artistes lorsqu’ils portent en eux un côté sombre. Tel est le cas de Marc Riboud, et pas seulement parce que ses photos sont en noir et blanc. On le sent perpétuellement fasciné par des regards ou par des ombres qui renvoient à une réalité profonde, sous les apparences.

 L’accès à l’exposition, par une passerelle entre les bassins dans l’antre de la Base, est marqué par des lampes chinoises de couleur rouge. Le visiteur a le sentiment d’effectuer un voyage initiatique, dans le temps et dans l’espace.

Photo de Marc Riboud présentée à la Base sous-marine de Bordeaux

Photo de Marc Riboud présentée à la Base sous-marine de Bordeaux