Lulu Femme Nue

« Lulu Femme Nue », film de Solveig Anspach, nous fait assister à la « transhumance » d’une femme d’âge mûr (Lulu, jouée par Karin Viard) du statut de mère au foyer à la redécouverte de son identité.

 Lulu habite un pavillon près d’Angers, est la femme d’un garagiste avec qui l’amour est un lointain souvenir et la mère d’une post-adolescente et de deux jeunes garçons. Elle se rend à un rendez-vous d’embauche à Saint Gilles Croix de Vie, en Vendée, car elle entend travailler et échapper à la pesanteur de l’enfermement dans le foyer familial.

Lulu, Charles et ses frères gardes du corps

Lulu, Charles et ses frères gardes du corps

Cette tentative est un échec. Elle se présente mal, bafouille, diffuse un sentiment de manque de confiance en elle-même. A l’heure de prendre le train du retour, quelque chose en elle lui dit de rester. Dans cette station balnéaire en demi-saison, Lulu se trouve bien vite nue, sans carte bancaire et sans personne à qui parler. C’est alors qu’elle rencontre Charles (Bouli Lanners), un marginal sortant de prison, qui a trouvé un poste temporaire de gardien de camping. Charles lui vient en aide, lui donne à manger, l’héberge dans son mobile home.

 Lulu tombe amoureuse de cet homme frustre, qui lui fait aimer des choses simples, les pieds nus sur la plage, une langouste grillée, la musique d’une boîte de nuit. Ils font l’amour. Lulu se baigne nue dans l’eau froide de l’océan : en se délestant de ce qui l’encombrait, elle redécouvre la beauté de son corps.

 La sœur de Lulu vient à Saint Gilles pour la convaincre de revenir auprès de son mari et de ses enfants, mais lorsqu’elle découvre qu’elle est en train de vivre un vrai amour, elle respecte son choix. Mais l’arrivée de Morgane, la fille de Lulu, contraint celle-ci à plonger de nouveau dans la clandestinité.

 Lulu rencontre une vieille dame, Marthe (Claude Gensac) qui a un fort tempérament mais porte en elle la terreur de mourir seule. Cette seconde rencontre, après celle de Charles, achève de révéler à Lulu la personne qu’elle est vraiment, généreuse et solide. Elle est prête à rentrer à la maison.

 « Lulu femme nue » n’est pas un grand film. Mais le jeu d’actrice de Karin Viard est excellent. Les personnages des deux frères de Charles, des simplets au grand cœur qui se pensent en gardien de son corps et de son bonheur, sont originaux et intéressants. J’ai eu aussi plaisir à retrouver deux actrices vues dans d’autres films : Solène Rigot, dans le rôle de Morgane : elle jouait l’un des rôles principaux dans « Tonnerre » ; et Corinne Masiero, dans celui d’une tenancière de bistrot tyrannique : j’avais trouvé impressionnante son interprétation dans « Louise Wimmer ».

Lulu et Marthe sur la plage de Saint Gilles

Lulu et Marthe sur la plage de Saint Gilles