Manavgat, cité prospère

La ville de Manavgat, à mi chemin entre Antalya et Analya, compte près de 100.000 habitants. Elle montre tous les signes de la prospérité.

 Bâtie sur les rives de la rivière éponyme, Manavgat profite de la concentration des touristes dans la station touristique (et aussi site archéologique) de Side, tout proche. Plus d’une centaine de bateaux proposent une promenade au fil de la rivière, jusqu’à l’estuaire. Certaines de ces embarcations poussent le kitsch jusqu’à l’extrême avec des faux mats en résine, du bois plaqué sur la coque en acier et un faux château arrière à la manière d’une caravelle, orné d’un énorme masque de pirate.

 

La flotille de bateaux kitsch de Manavgat

La flotille de bateaux kitsch de Manavgat

 

En été, cette promenade doit être un calvaire, en raison de la surpopulation et de la chaleur. A la mi-novembre, elle est délicieuse, avec une escale d’une heure et demie au bord d’une plage où la température de l’eau est encore agréable puis un barbecue sur le pont du bateau sous le doux soleil d’automne.

 La ville semble construite de neuf, avec des immeubles de bon standing récemment sortis de terre. La mosquée, construite en 2004, est impressionnante. Extérieurement, elle arbore une grande coupole et quatre minarets. Sa décoration intérieure a été inspirée par la Mosquée Bleue d’Istanbul. Au Moyen Âge, les cathédrales consacraient la splendeur des villes commerçantes. A Manavgat, c’est la réussite touristique que la religion célèbre !

La mosquée de Manavgat, construite en 2004

La mosquée de Manavgat, construite en 2004