Maubuisson, les vagues

Se baigner dans l’océan par mauvais temps procure des sensations proches de la jouissance.

 Il fait gris à Maubuisson cet après-midi, il y a du vent, la température ne dépasse pas 20º, des petites averses de pluie fine tombent de temps à autre. J’enfourche ma bicyclette et parcours les 6km qui nous séparent de Carcans Plage en respirant à pleins poumons le vent du sud.

 Un vingtaine de baigneurs s’ébattent dans les vagues sous la surveillance des sauveteurs nautiques emmitouflés en altitude sur leur chaise. L’eau est à la température de l’air et la première vague a tôt fait de me mettre dans le bain. Les vagues se succèdent à un rythme rapide, et les plus fortes d’entre elles me font perdre pied, me chamboulent et me transportent quelques mètres vers la rive. Un garçon d’une dizaine d’années se découvre une âme de dauphin : il plonge sous les vagues et ne reparait que des secondes plus tard. Il rayonne de bonheur. Un homme jeune d’origine manifestement maghrébine me dit qu’il a parcouru 200 km pour venir à la mer et que, pour ne pas revenir bredouille, il a décidé de se baigner en bravant les intempéries. Il me dit sa surprise : ce qu’il croyait être une dure épreuve relève du pur plaisir et de la jouissance.

 Photo « transhumances »