Mille pages de transhumances

091201_julie__julia.1260282221.jpg

  Plus de mille pages du blog « transhumances » ont été vues depuis son lancement en septembre 2009. Apres deux semaines de vacances, faisons le point !

A bord de l’avion qui m’emmenait pour deux semaines de vacances à l’Ile de La Réunion, j’ai eu l’occasion de visionner le film « Julie et Julia ». Jeune femme mariée arrivant à l’aube de la trentaine, affligée d’un travail stressant dans un call centre, Julie ne sait pas quoi faire de sa vie. Pour se donner un but, elle lance un blog qui racontera jour après jour son défi : réaliser en 365 jours chacune des 525 recettes de cuisine française écrites quarante ans plus tôt par Julia Jones a destination des femmes américaines. Après des débuts déprimants, le blog devient un succès considérable, recevant chaque jour des milliers de visites et des dizaines de commentaires. Il vaut à Julie de démarrer une carrière d’écrivaine.

Le blog « transhumances » n’a pas encore le succès de celui de Julie. Peut-être faudrait-il le focaliser sur un unique un centre d’intérêt pour qu’il devienne dans ce domaine particulier une référence. Mais « transhumances » se veut le reflet de mes passions qui sont multiples. Ce qui accroît la fréquentation, c’est lorsque je fais connaître le blog à un cercle plus large d’amis et de connaissances. Mes articles d’actualité, de Berlusconi à l’Angolate et au soldat Shalit, se perdent dans le vacarme médiatique et n’attirent pas de nouveaux visiteurs.

L’audience du blog est constituée pour une grande part de personnes qui me connaissent, et  dans une moindre mesure par des personnes qui y accèdent en utilisant des moteurs de recherche. Il arrive que certains de ces visiteurs occasionnels connaissent une lourde déception. C’est ainsi que l’un de mes articles contenant incidemment le mot « Decazeville » reçut la visite d’un lecteur cherchant dans cette ville un escort girl.

Le blog reçoit occasionnellement des commentaires, mais pas suffisamment pour amorcer un forum entre lecteurs.

Apres trois mois, il est sans doute trop tôt pour décider de l’orientation future de « transhumances ». Le blog restera dans les semaines à venir un espace d’errance entre des pâturages qui ont pour nom livres, actualité, étonnements, arts, spectacles, rencontres, voyages. A l’horizon de février, j’aimerais que chaque jour au minimum 20 pages soient vues et un commentaire posté. Pour y parvenir, conseils et suggestions de mes lecteurs sont bienvenus !

(Photo du film Julie & Julia)