Musée juif de Prague

100531_prague9.1275379554.JPG

Le musée juif de Prague occupe plusieurs sites de part et d’autre de l’avenue de Paris, l’artère « chic » de la capitale.

L’ancien ghetto a été rasé pour laisser place à la ville moderne, mais plusieurs synagogues existent encore aujourd’hui. Elles doivent leur survie au fait que les Nazis voulaient en faire le témoignage d’une race disparue. Plusieurs ont été récemment restaurées.

La synagogue espagnole, qui sous sa forme actuelle remonte à 1868, est de style mauresque. On  y trouve une extraordinaire collection d’argenterie religieuse juive : étuis et pointeurs de Torah, chandeliers, encensoirs, etc.

La synagogue Pinkas est émouvante. Les noms de 80.000 victimes tchèques de l’holocauste ont été gravés sur les murs. On visite ensuite l’ancien cimetière juif, où 12.000 pierres tombales sont entassées dans un jardin exigu. On estime que 100.000 personnes sont enterrées ici, sur plusieurs niveaux. La tombe d’un ancien rabbin est particulièrement vénérée. On y dépose de petits cailloux et, comme au mur des Lamentations de Jérusalem, des messages dans les interstices du mur.

Photo « transhumances »