New York Melody

« New-York Melody », film réalisé par John Carney avec Keira Knightley dans le rôle principal, est une agréable comédie qui rend hommage par la musique à la « grande pomme ».

John Carney n’a pas seulement réalisé le film ; il en est aussi le scénariste et a écrit les chansons. C’est par une chanson que tout commence. Getta (Keira Knightley) est invitée par son ami Steve (James Corden) à monter sur la scène du bistrot minable où il se produit et à interpréter une de ses chansons. L’un des spectateurs est bouleversé : c’est Dan (Mark Ruffalo), un producteur de disque failli aussi bien sur le plan du business que de la vie familiale.

140814_NY_Melody3

Sur les toits de New York

 

La chanson interprétée par Getta est déchirante, sur le bord du suicide : c’est qu’elle vient d’être abandonnée par Dave (Adam Levine), le musicien avec qui elle vit depuis cinq ans. À New York, Dave rencontre le succès alors que Getta reste dans l’ombre ; l’enthousiasme des concerts et l’euphorie de la popularité lui font perdre la tête.

Aussi paumés l’un que l’autre, Dan et Getta rebondissent ensemble. Puisqu’aucun studio ne veut enregistrer les chansons de Getta, ils rassemblent vaille que vaille un groupe de musicien et décident d’enregistrer en pleine rue, dans des lieux emblématiques de New-York : le métro, l’Empire State Building, Central Park. Le happy end est en vue !

La grande ville sert de scène grandiose à la musique de Getta ; ses chansons sont tout entières imprégnées de son ambiance si particulière. On se sent parfois plongé dans l’univers, musical lui aussi, de Woody Allen.

« New York Melody » n’est pas un grand film. Mais c’est une comédie agréable. Deux scènes resteront dans ma mémoire : l’enregistrement d’une chanson sur un toit de New-York, qui rappelle une provocation des Beatles ; et Getta chantant au téléphone pour Dave une déchirante chanson de rupture. Keira Knightley est magnifique dans son rôle, à la fois vulnérable, résiliente et d’une rare élégance.

 

140814_NY_Melody5

Keira Knightley et Adam Levine