Photographies en prison

Le musée diocésain Carlo Maria Martini de Milan présente jusqu’au 26 janvier 2020 une exposition de photos de Margherita Lazzati prises en prison.

L’exposition s’intitule : « manifestations de la liberté religieuse ». Le titre, ainsi que le lieu où elle est présenté, suggèrent un plaidoyer en faveur de l’Église Catholique, là où elle ne peut librement s’exprimer, par exemple en Chine ou en Arabie Saoudite.

En réalité, l’exposition s’intéresse à toutes les religions ; et les photos n’ont pas été prises à l’étranger, mais dans la prison d’Opera, une banlieue au sud de Milan. Et le mot « liberté religieuse » prend une signification particulière dans le contexte carcéral.

Il ne s’agit en effet pas seulement de la licence de pratiquer un culte, catholique, protestant, juif ou musulman. Mais de l’espace de liberté spirituelle qu’ouvre le rassemblement de croyants pour prier ensemble, ou la rencontre personnelle avec un aumônier.

Margherita Lazzati, née à Milan en 1953, vit et travaille dans sa ville natale. Elle travaille depuis plusieurs années à la prison d’Opera.