Rencontres de décembre

101229_rencontres_decembre.1293635472.jpg

Chaque année nous passons quelques jours à Paris autour de Noël. Cette période très spéciale est aussi une occasion privilégiée de rencontres.

Autour de la table familiale de Noël, on s’empresse d’immortaliser les retrouvailles par des dizaines de photographies. D’un 25 décembre à l’autre, ces instantanés séparés de 365 jours racontent comme en accéléré l’histoire de quatre générations, des plus anciens nés dans les années vingt aux tout jeunes enfants dont la personnalité s’affirment. Nous nous racontons nos vies, la maison que l’on achète, une excursion au Mont Fuji, les suicides de France Télécom,  les vols annulés, les films à voir.

Noël se prolonge par un festin entre amis. La soirée est assombrie par la nouvelle du décès de la maman de l’une d’entre nous. Nous échangeons des nouvelles des gens que nous aimons.  Nous parlons du décès d’une amie proche, de la préparation d’un mariage, d’un groupe de rock, d’un stage de cornemuse en Ecosse, d’une conversion à l’Islam, du fiasco de la vaccination contre la grippe porcine et de ce bien précieux qu’est l’amitié.

Comme chaque année, nous rencontrons Paris. Place des Vosges, nous visitons la Maison de Victor Hugo, toute pleine du souvenir de Juliette Drouet et de Guernesey, et nous flânons malgré le froid intense sous les arcades illuminées par les vitrines de galeries d’art moderne. Nous descendons les Champs Elysées, dont la perspective est fermée par la grande roue des Tuileries, resplendissante de lumière dans la nuit.  Avec nos jeunes, nous dégustons un couscous au Quartier Latin. Nous rendons visite à une amie dans la boutique d’art qu’elle gère près de la Place Vendôme. Nous prenons un petit déjeuner dans une brasserie typiquement parisienne de Montparnasse.

Photo The Guardian, célébration de Noël dans la rue à Sã Paulo, Brésil.