Rendez-vous en terre inconnue

L’émission « rendez-vous en terre inconnue » de Frédéric Lopez, consacrée le 24 septembre sur France 2 à l’humoriste François-Xavier Demaison et au peuple Raïka, a constitué un grand moment de télévision.

 Je suis un très médiocre consommateur de télévision. Habituellement, je choisis à l’avance les programmes que je souhaite voir, ne zappe pas et ne me laisse pas séduire lorsque le poste reste allumé au salon. Pourtant, les images de l’émission « rendez-vous en terre inconnue » consacrée au séjour de François-Xavier Demaison dans une tribu du Rajasthan, les Raïka, m’ont happé et j’en suis resté fasciné.

 RENDEZ VOUS EN TERRE INCONNUE

Cette émission, nous dit Wikipedia, veut faire découvrir aux téléspectateurs un peuple lointain, dont la culture et les traditions sont menacées par un mode de vie moderne. Cette découverte s’effectue via le regard d’une personnalité, qui accepte de s’envoler pour une destination qu’elle découvre une fois dans l’avion. Pendant une dizaine de jours, Frédéric Lopez et François-Xavier Demaison ont ainsi partagé la vie d’une famille Raïka. Les Raïka sont des pasteurs semi-nomades, qui élèvent principalement des dromadaires. Ils se heurtent à des difficultés grandissantes avec les agriculteurs sédentaires qui défendent leurs terres de la prédation du cheptel et ont de plus en plus de mal à trouver le fourrage nécessaire à leurs bêtes : on les voit couper les feuilles d’arbres élevés, au risque de bloquer leur développement.

130929_Demaison_Lopez3

 Malgré les menaces qui pèsent sur eux, les Raïka se situent haut sur l’échelle du bonheur humain. Ils le disent, mais leur joie est communicative. Avec Lopez, qui anime chaque jour sur France Inter l’émission satirique « on va tous y passer », comme avec Demaison, l’humour facilite la relation. Ils s’essaient aux tâches quotidiennes des Raïka, donner le biberon à un bébé dromadaire, porter des charges sur la tête, grimper aux arbres pour fourrager, et leur maladresse suscite le rire de leurs hôtes.

 Il y a dans le film des moments remarquables, comme cet entretien intime et pudique à la fois avec un groupe de jeunes femmes racontant leur noce et leur vie maritale. Une femme demande à Lopez et Demaison à quelle caste ils appartiennent, et ils ne savent trop que répondre.

 Une amitié vraie et profonde se noue entre le village et ses invités et les adieux, après une journée festive passée dans un sanctuaire hindou, sont chargés d’une forte émotion. Là se situe la réussite de l’émission. On assiste à une vraie rencontre entre des hommes et des femmes de cultures totalement étrangères, « en terre inconnue ». On a le sentiment que Frédéric et François-Xavier, qui ont reçu de leurs hôtes des prénoms de chez eux, sont seuls avec eux, dans une stricte intimité. Or, on sait ce que représente une équipe de télévision, entre réalisateur, cameramen, assistants, chauffeurs. Il y a même des prises de vue par hélicoptère. Comment cette troupe et son matériel technique réussissent-ils à se rendre totalement transparents, pour le téléspectateur bien sût, mais aussi en grande partie pour ceux qui les accueillent ?

130929_Demaison_Lopez4