Roquetaillade, le Moyen-Âge revisité

Situé à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de Bordeaux, le château de Roquetaillade est une forteresse du quatorzième siècle. Du moins en apparence.

Deux châteaux ont été successivement bâtis à Roquetaillade : s’il ne reste que des ruines de celui du douzième siècle, celui édifié deux siècles plus tard se dresse massivement sur une terrasse dominant le cours d’un ruisseau. Le village de Roquetaillade a disparu, effacé par la peste. La forteresse reste un lieu habité, occupé par la même famille depuis des siècles.

La forteresse se présente comme un carré d’une centaine de mètres à peine de côté, construite autour d’un donjon d’une hauteur de quarante mètres. C’est son aspect fermé, presque recroquevillé qui frappe d’abord le visiteur. La cour intérieure est si petite que les attelages ne pouvaient y faire demi-tour de sorte que, entrés par la porte principale, ils devaient sortir par une porte latérale. En somme, il s’agit d’un véritable ouvrage défensif conçu selon les schémas militaires de son temps.

160624_Roquetaillade4

Le château de Roquetaillade, dans son aspect médiéval

Mais Roquetaillade a été massivement restauré par Eugène Viollet le Duc au dix-neuvième siècle. Il a percé des fenêtres, créé des salons de réception et des chambres avec salle de bain, dessiné du mobilier, imaginé des papiers peints et des tentures, déposé des médaillons dont l’un est à son effigie, un autre à celle de sa mascotte, la chauve-souris.

Viollet le Duc a recréé Roquetaillade selon les goûts de son siècle. Il s’est agi de mettre en place un espace vivable pour les propriétaires, qui étaient ses contemporains. Son œuvre à Roquetaillade n’est pas celle d’une restauration, mais d’une conception nouvelle exaltant le goût de l’époque pour un Moyen-Âge mythique. « Transhumances » a souvent évoqué la personnalité de William Morris (1834 – 1896), qui voyait dans la période médiévale une ère bénie, dans laquelle les hommes vivaient en harmonie, avant que la révolution industrielle saccage la nature et la société.

160624_Roquetaillade3

Ruines du château du douzième siècle

La réinterprétation de Roquetaillade par Viollet le Duc a été si radicale que l’on peut parler aujourd’hui d’un château du dix-neuvième siècle bâti dans une structure médiévale. Une fois que l’on sait cela, on évite les illusions et les désillusions et la visite s’avère passionnante.

Une « restauration » du château est en cours. Il s’agit de terminer la grande salle de réception, que Viollet le Duc n’avait pu mener à bien en raison de l’interruption du financement. Les plans de l’architecte seront suivis scrupuleusement. La grande salle donnera une juste idée de ce qu’était l’intérieur d’un château au Moyen-Âge, vu par un grand architecte cinq siècles plus tard.

160624_Roquetaillade2

Façade sud du château de Roquetaillade, agrémentée de fenêtres